Oméga-3 DHA

algue-Schizochytrium-sp

Oméga-3 DHA, qu’est-ce que c’est. Les acides gras essentiels sont ceux qui doivent être fournis par l’alimentation car ils ne peuvent pas être synthétisés dans l’organisme. Dans le cas de la famille des acides gras polyinsaturés oméga 3 (n-3), il s’agit de l’acide α-linolénique (ALA), qui est un précurseur de l’acide eicosapentaénoïque (EPA) et de l’acide docosahexaénoïque (DHA), deux acides gras polyinsaturés importants de longue chaine.

L’acide alpha-linolénique est l’acide gras essentiel de la série oméga-3. Cet acide gras polyinsaturé est présent dans les graines et les huiles végétales comme le canola ou les graines de lin et de chia. De l’alpha-linolénique, nous pouvons obtenir de l’EPA et du DHA, les acides gras polyinsaturés à longue chaîne les plus importants dérivés de l’ALA.

L’inconvénient est que l’efficacité de la conversion de l’EPA en DHA est très faible. On estime qu’entre 5 et 10% de l’ALA donne naissance à l’EPA et entre 0,01 et 1% au DHA.

La meilleure option pour obtenir efficacement EPA et DHA est l’apport direct de ces acides gras. Les principales sources alimentaires sont les poissons gras et l’huile de poisson.

L’apport d’EPA et de DHA chez les personnes qui ne consomment pas de poisson, comme les végétariens, peut être déficient. Il a été observé que le DHA est le plus déficient et spécifiquement dans la population végétarienne la concentration plasmatique de cet acide gras est faible.

Cependant, il existe des preuves que les végétariens sont plus efficaces pour convertir l’ALA en DHA, en raison de l’adaptation métabolique à un apport aussi faible.

Actuellement, il y a un apport plus élevé en oméga 6

En revanche, dans les pays occidentaux, les acides gras oméga 6 sont les plus prédominants dans l’alimentation, tandis que l’apport en acides gras oméga 3 est déficient. Les oméga 6 et les oméga 3 ont des effets métaboliques opposés: alors que les oméga-6 sont pro-inflammatoires, les oméga-3 ont des effets anti-inflammatoires et protègent contre les maladies cardiovasculaires, métaboliques et auto-immunes. Par conséquent, le rapport élevé oméga 6 / oméga 3, où l’apport en oméga 6 prédomine, peut être préjudiciable à la santé en favorisant l’apparition de maladies cardiovasculaires, inflammatoires ou auto-immunes, entre autres.

Par conséquent, il est important de maintenir des niveaux sains d’oméga-3 DHA.

×